Mes origines

 

Le Professeur Konrad Lorenz, éthologiste et zoologiste autrichien, renommé pour ses études du comportement animal, s'intéressa dans la première partie du XXème siècle au "Laïka de Nenetz". Pour les éleveurs de rennes, ce chien alliait robustesse et fidélité. Son esprit de gardien et de berger représentait de sérieux atouts pour la sauvegarde de leurs troupeaux en Russie. Malheureusement, le "Laïka de Nenetz" ne franchit jamais les frontières de l'Europe Occidentale.

Pour le Professeur Lorenz, le "Laïka de Nenetz" représentait le chien idéal. Aidé de Julius Wipfel, cynophile allemand, et d'éminents professeurs de l'université de Heidelberg, ils décidèrent de recréer cette race. Julius Wipfel s'est chargé de la sélection, avec un suivi tant au niveau génétique que comportemental en se basant sur les théories de l'éthologie animale du Professeur Lorenz.

Grâce aux croisement de Chow-Chow (race asiatique) et de Spitz-Loup (race allemande) et après plusieurs années de sélection, une race canine vit le jour en 1969 : le "Wolf-Chow". L'alliance entre l'Europe et l'Asie était néée. Après, un apport de sang Samoyède fut apporté pour stabiliser la race et en 1973, la Fédération Cynologique Internationale reconnut une toute nouvelle race : "L'EURASIER".

Cette même année, on décerna le prix Nobel de Médecine au Professeur Konrad Lorenz.

Cette nouvelle race est aujourd'hui fixée. L'Eurasier a un caractère entier, tenant son indépendance du Chow-Chow et son côté joueur et effronté du Spitz-Loup : mariage subtil qui fait le charme incontestable de l'EURASIER.

Son standard est enregistré depuis le 27 Février 1973 sous le numéro 291.

 

 

Un peu d'histoire n'a jamais fait de mal à personne !!!